Col de janvier, la Forclaz

Du retard, du retard…

Nous sommes fin février, je n’ai toujours pas monté le col de février et je n’ai pas blogué le col de janvier. Commençons par le plus simple ; décrire le col de janvier.

Début janvier, il y avait encore assez peu de neige. J’avais choisi le col de la Forclaz, 1526 mètres. Ce col relie le Valais à la Haute-Savoie. Depuis Martigny,  c’est 13 km d’ascension pour un peu plus de 1000 mètres de dénivelé.

Ce n’est clairement pas le col le plus intéressant qui soit. De très très longues lignes droites, dont une de 3,5 km. 3,5 km de ligne droite dans un col c’est long et chiant en fait. Il y a néanmoins deux virages avec une très belle vue sur la vallée du Rhône.

Les cols en janvier...
Les cols en janvier…

Je ne suis pas très bavard, les faits datent de bientôt deux mois. La Forclaz ne me laissera pas de très grands souvenirs.

Bref, j’ai fait mon col de janvier.

Plus il fait froid, moins il fait froid en fait.

Récemment quelqu’un me faisait la remarque qu’il faisait moins froid chez lui malgré le froid dehors et la neige. Paradoxal, mais complètement juste.

En moyenne, un bâtiment perd un tiers de sa chaleur par la toiture.

Les pertes thermiques d'un bâtiment. Coyau - CC By SA
Les pertes thermiques d’un bâtiment. Coyau – CC By SA

Les toits sont constitués d’une charpente, d’une couverture et d’isolant. L’un des meilleurs isolants qui soit, c’est l’air. L’une des manières de caractériser la capacité isolante d’un matériau est de considérer ce qu’on appelle sa conductivité thermique, c’est sa capacité à transmettre la chaleur. Plus cette valeur est grande plus le matériau transmet la chaleur, plus petite est cette valeur meilleur isolant est le matériau. Quelques exemples :

  • Aluminium : 237 W/m/K (transmet très bien la chaleur) ;
  •  Titane : 20 W/m/K (un des métaux la transmettant le moins bien) ;
  • Bois : entre 0.4 et 0.1 W/m/K (selon les essences) ;
  • Béton : 0.92 W/m/K ;
  • Laine de verre : 0.04 W/m/K ;
  • Air : 0,0262 W/m/K.

A la lecture de ces quelques valeurs vous comprendrez que le béton n’est pas présent dans les murs de nos maisons pour ses qualités isolantes. A épaisseur équivalente, la capacité isolante de la laine de verre est environ 20 fois supérieure à celle du béton. On voit que l’air est celui qui a la conductivité thermique la plus basse, donc le meilleur isolant qui soit. Cependant le gros problème de l’air est qu’il bouge, pas commode pour isoler.  Ainsi, l’idée de beaucoup d’isolants thermiques est de piéger de l’air, de le rendre immobile pour profiter de ses qualités isolantes. C’est ce que l’on fait très bien avec la laine de verre.

Mais pourquoi dire que l’hiver il fait moins froid ?

La neige fraiche est gorgée d’air, c’est un très bon isolant. Quand elle vieillit, elle a tendance à s’appauvrir en air, elle perd un peu de cette qualité. Une neige fraiche peut avoir une conductivité thermique proche de 0.03 W/m/K. Ainsi, après un bon coup de neige, les 3o cm de neige sur le toit de votre maison se comportent environ comme 40 cm de laine de verre supplémentaire. Voilà pourquoi vous avez moins froid.

Un peu d'isolant en plus sur mon toit.
Un peu d’isolant en plus sur mon toit.