Balade vélo en Suisse : Lausanne-Berne

On m’a suggéré que ça puisse être une bonne idée de faire des petits descriptifs de mes sorties vélos, ceux-ci pouvant donner idée à d’autres de passer par telle ou telle route. Tentons donc l’expérience.

La semaine passée, j’ai donc fait Lausanne-Berne en passant par le Jaun. Je vous mets ci-dessous la carte et le dénivelé pour vous situer.

LausanneBerne

Mon idée initiale était seulement d’aller vers le lac de Thun. Départ de Lausanne vers 9h, un peu plus tard que prévu. Je passe par Savigny, Essertes, Oron. C’est une route cantonale, mais le trafic est vraiment raisonnable. La route est large avec de belles lignes droites, les camions et voitures qui dépassent le font donc assez proprement sans mise en danger. À Oron, il y a une petite cote à passer : 230 mètres de dénivelés à monter. Cependant, au milieu il y a le très beau château d’Oron qui peut mériter un petit arrêt.

Le château d'Oron.
Le château d’Oron.

Après 35 km, un petit arrêt à Bulle. Bulle est l’occasion de refaire les niveaux, d’eau dans les bidons… Le centre-ville est joli, il y a moyen de s’y ménager une petite pause pour casser la croute. J’ai fait un léger détour par Morlon pour aller admirer le lac de la Gruyère. Ce détour permet aussi de passer devant la chocolaterie Cailler à Broc.

Après ça on attaque la vallée de la Jogne. Après Broc, il faut monter un petit peu (200 mètres de D+) sur une route assez passante. Ensuite c’est quasi tout plat jusqu’à Charmey. On longe ici le lac de Montsalvens. De Charmey à Jaun, c’est la vallée de la Jogne, assez encaissée. Les paysages sont très jolis, la route assez calme.

Km 60, on arrive à Jaun et c’est là que débute vraiment l’ascension du Jaunpass. Je me suis arrêté près de l’église, une fontaine permet de refaire le plein d’eau et le cimetière jouxtant l’église est vraiment magnifique. Les tombes sont ornées de sculpture en bois évoquant la vie des défunts. Ce cimetière est le dernier point d’eau avant d’arriver en haut du col.

Le cimetière de Jaun.
Le cimetière de Jaun.

C’est donc là que commence le col du Jaun. Les 2 ou 3 premiers kilomètres sont très durs. Un tunnel se trouve sur la route, mais il y a la possibilité de le contourner pour les vélos, pas d’éclairage à prévoir, donc. Après le tunnel la pente s’adoucit. Et on arrive tranquillement au sommet. En haut, plusieurs restaurants et buvettes, parfait pour un arrêt.

La descente du col est super sympa, beaucoup d’épingles, le bitume en bon état. Un bel amusement, j’ai même pu doubler un bus postal.

75 km pour le bas de la descente. Ensuite, on arrive dans le Simmental. Il s’agit d’une longue vallée assez jolie. Beaucoup de circulation, mais comme nous sommes en Suisse-allemande les automobilistes font nettement plus attention aux vélos qu’en zones latines. C’est de la légère descente pendant 25km. Plutôt agréable à rouler malgré le vent dans le nez ce jour là.

Un joli pont couvert en bois, comme il y en a beaucoup dans cette vallée.
Un joli pont couvert en bois, comme il y en a beaucoup dans cette vallée.

Au km 100, j’arrive en vue du lac de Thun. Il reste quelques kilomètres à faire en semi-agglomération pour atteindre Thun. C’est une ville plutôt jolie. La vieille ville avec son vieux pont couvert en bois, son château, etc. valent le coup de faire une petite pause.

À Thun on peut surfer.
À Thun on peut surfer.

Fin de la la journée avec 25 km pour rejoindre Berne, et un pot avec des copains dans un bistro. Les 25 km séparant Thun de Berne n’offrent que peu d’intérêt. Les paysages sont assez monotones dans les plaines de l’Aar. La route est de bonne qualité mais très chargée. L’arrivée dans Berne est compliquée, il y a des lignes de tramway, avec la circulation beaucoup de courbes à produire pour bien couper les lignes de tram.

Berne et son palais fédéral. L'arrivée est proche.
Berne et son palais fédéral. L’arrivée est proche.

Petite balade de 136 km à travers les cantons de Vaud, Fribourg et Berne. À faire, ou refaire. Globalement les conditions de circulations sont bonnes.

Publicités

11 réflexions sur “Balade vélo en Suisse : Lausanne-Berne

  1. Quelques suggestions:
    – de Lausanne à Bulle, on peut éviter la RC en passant par Belmont – Forel – Palézieux – puis Ecoteaux, de là on rejoint la « Route Vélo 9 » qui longe agréablement l’A9. Un peu plus long mais très peu de circulation. Et puis ça permet de passer à Grattavache nom de nom.
    – pour le Col du Jaun, depuis Broc, il y a une route qui longe la rive gauche du lac de Montsalvens donc à droite en montant et qui rejoint la route principale à la sortie de Charmey. Elle est malheureusement un peu défoncée et à éviter en cas de mauvais temps (en gros: pendant tout l’été 2014) mais à découvrir une fois
    – pour corser le tout, on peut rentrer par le Gurnigelpass qui commence un peu en dessus de Thoune et qui permet de rejoindre la vallée de la Singine puis Fribourg ou Bulle. C’est une tuerie. Difficilement faisable depuis Lausanne mais déjà réalisé la boucle Jaun-Gurnigel depuis Broc.
    – Attention au passage à niveau dans la vallée de la Simme après Boltigen: il n’est pas bien perpendiculaire à la route. Et ça fait mal (j’ai testé!).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s