Liberté de panorama, encore une fois

Je vous ai surement déjà parlé de la liberté de panorama. Rapide rappel pour les autres.

Une construction (bâtiment, monument, etc.) est considérée comme une œuvre. Son auteur possède donc des droits sur toute reproduction de celle-ci. Concrètement, je ne peux reproduire publiquement une photo que j’ai faite du Viaduc de Millau sans demander à l’ayant droit son accord. Quelques pays plus intelligents que d’autres ont néanmoins introduit dans leurs législations la liberté de panorama. En résumé, celle-ci stipule que si mon œuvre est à demeure dans l’espace public, je fais bien ce que je veux de ma photo. Les bons élèves sont notamment l’Allemagne ou la Suisse, parmi les cancres on trouve la France.

La France, c’est ce pays (le mien, en partie) si fier de son exception culturelle. La France aime souvent évoquer ses nombreux concitoyens morts pour la liberté de la patrie. Chaque village de France possède son monument aux morts évoquant les enfants du pays morts à telle ou telle guerre. Le problème est que ses monuments et bien vous ne pouvez pas utiliser les photos que vous en faites à votre guise. Illustrer l’histoire troublée du pays devient compliqué.

Néanmoins, votre humble serviteur a été chercher une photo d’un monument aux morts qui puisse être réutilisée en toute légalité. La voici :

A_la_France,_Kalemegdan_-_Belgrade

J’ai trouvé ce monument dans le fort de Kalemegdan, à Belgrade en Serbie.  Ce monument date des années 1930, conséquence de la Première Guerre mondiale. Sur celui-ci on peut lire A la France, en remerciement de l’aide de la France durant ce conflit. La Serbie vous savez ce pays dangereux à qui la France a fait ceci en 1999 :

Yugoslav_Ministry_of_Defence_-_Belgrade

On ne remerciera jamais assez la Serbie de nous offrir des illustrations libres des monuments aux morts français.

Publicités