Je collectionne les fails ces temps.

En ce moment j’ai un mélange de mauvais et de bon karma. La semaine passée je pars en coup de vent en Bretagne pour raison familiale, je quitte la Suisse sous 15°C, donc en tee-shirt, jeans, gillet et chaussures légères. Deux jours après le thermomètre chute et il neige en plaine. Je me retrouve donc à 1000 km de la maison, sans pulls, la voiture avec les pneus d’été : les pulls et les pneus neiges sous 30 cm de neige à la maison. Gros fail. J’ai quand même fini par rentrer sans aucun problème, légèrement frigorifié tout de même.

Je pensais en avoir fini avec les conneries, mais non.

Ainsi, aujourd’hui, je bosse à Neuchâtel. En quittant le travail, j’y oublie mon téléphone mobile. Je fais deux trois courses en partant et je me décide à rentrer sur Lausanne. Arrivé à Yverdon, je prends la petite route d’Echallens, route que je connais fort bien pour la prendre souvent en vélo. Tout va bien jusqu’à Echallens, j’arrive à aussi Bottens sans soucis. Après… des travaux bloquent complètement le passage dans Bottens, sans qu’un itinéraire bis soit indiqué. Je tente donc de contourner le problème par le sud. Je trouve une petite rue, puis un chemin agricole (bétonné) partants dans la bonne direction. Je roule donc. Mais là, c’est le drame. Le chemin se finit assez brusquement par un chemin de terre. Il a fortement neigé le week-end dernier, un coup de re-doux lundi et mardi a transformé cette neige et ce chemin de terre en bourbier. Seulement voilà, je n’ai pas vu le bourbier. J’ai donc gaiment foncé dedans, enlisé en quelques secondes.

Etat des lieux : il est 20h30, il fait nuit, je suis enlisé sur un chemin que je ne connais pas et je n’ai pas de téléphone mobile. Hum… Y’a quand même une bonne nouvelle, j’ai trouvé un arbre pour aller pisser. Bref, très grand moment de solitude.

J’abandonne donc la bagnole et repars à pied dans l’autre sens. À la première maison je trouve un dame charmante au possible. Celle-ci connait un agriculteur habitant tout près. Elle l’appelle. Cinq minutes après me voilà sur le coté du tracteur a guider ce brave monsieur vers le champ de bataille. Il a fallu une minute pour sortir la voiture.

Il est sensé m’arriver quoi la semaine prochaine ?

Publicités

Une réflexion sur “Je collectionne les fails ces temps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s