Wikipédia, droits d’auteurs et boucherie.

Hier soir j’étais à un #taloz ; il s’agit des rencontres plus ou moins houblonnées des twittos de la région lausannoise. Un ami est venu me questionner au sujet de certaines mentions à propos de capture vidéo. Il me fait référence à crédit : Youtube qu’il voit à droite ou à gauche. On discute de droit d’auteur, du fait que Youtube comme Wikipédia ne sont que des hébergeurs de contenus. N’étant pas créateur de contenu il n’y a pas lieu de les créditer en tant que tel. De plus, ces deux plateformes citent les auteurs, il suffit juste de regarder.

Et là, pour résumer le propos, il y a eu ce très bon mot :

Donc mettre crédit Youtube ou Wikipédia c’est comme si au restaurant j’avais Provenance de la viande : boucherie du coin. 

Outre le fait qu’il s’agit à la base d’humour, cela résume tout de même très bien la problématique.

Publicités

Wikipédia et e-reputation

Avec ce billet je déroge quelque peu à une règle que je m’étais fixée ; ne parler que du contenu de Wikipédia et éviter au maximum de refaire le match sur les débats internes.

Je passe outre pour parler d’un sujet de discussions entre contributeurs déclenché par un reportage d’Envoyé Spécial, l’émission de télévision diffusée par France 2. Dans ce reportage, plusieurs aspects de Wikipédia sont évoqués, notamment la problématique de l’e-reputation. Le reportage évoque une personnalité qui paye les services d’une société d’e-reputation pour que celle-ci modifie l’article Wikipédia le concernant et en donner une version correspondant plus aux attentes de son client.

Suite à la diffusion de l’émission, l’article en question a été identifié, les contributions de la société d’e-reputation ont été supprimées ; l’article revenant sur une version avec une section polémique. Le soucis, c’est que les modifications faites avaient été justifiées dans la page de discussion de l’article. Ces justifications appuyées par des règles internes de Wikipédia ont été présentes un mois durant sans que personne ne viennent apporter une critique. On dit parfois qui ne dit mot consent. 

Depuis, plusieurs discussions ont lieu entre Wikipédiens, l’étendu des avis allant de ne faisons pas cas des circonstances ayant amené le contributeur à faire ceci à il faut bloquer à vue tout compte contributeur d’une société d’e-reputation. Avis tranchés et divisés sur un sujet dont je peine à évaluer l’importance. Combien d’articles sont concernés par de telles choses ? Quel pourcentage sur le total (1,3 million) ? Des articles fortement lus sont-ils concernés par la chose ? Ou ce phénomène se restreint à des personnalités ou des entités de seconde zone ? Difficile à dire.

Je dois avouer être profondément opposé à l’idée qu’on puisse tirer à vue sur ces contributeurs venant contribuer selon ce mandat. J’ai même lu que certains pouvaient rejeter toute contribution à partir du moment où celle-ci est issue d’un contributeur rémunéré pour cela. On donne ici dans l’excès le plus total. Il y a des cas où les contributions payées ne devraient  même pas poser problème, comme l’a évoqué une contributrice – Léna pour ne pas la citer – il est demandé aux enseignements chercheurs d’affecter une partie de leur temps à de la vulgarisation scientifique. Selon le cas, ces travaux peuvent passer par la rédaction ou l’amélioration d’articles dans leurs champs de compétences professionnelles. Nous sommes ici très loin de la problématique d’e-reputation, mais cet exemple montre bien qu’il est idiot de poser en dogme le rejet de toutes contributions rémunérées.

Cela posé, recentrons la chose sur les sociétés d’e-reputation et leurs interventions sur Wikipedia. Il ne faut pas se leurrer, le mandat est effectivement d’aboutir à une version moins dérangeante de l’article. En premier lieu, la première question à se poser est les informations présentes sont-elles justifiées ? Etant volontaire OTRS et étant la cheville ouvrière d’un volontaire OTRS non-admin, il m’arrive plus ou moins régulièrement de devoir retirer des propos diffamatoires d’articles (purge d’historique en fait), la demande arrivant par la voie d’un avocat. Il y a des contenus d’articles qui ne devraient pas être là, on en a tous vu. Ce type de services est aussi acheté pour retirer ça. Quelle est en fait la différence entre un avocat et une société d’e-reputation – les deux payés – pour faire en sorte que des propos clairement diffamatoires soient retirés ? C’est peu perceptible.

Dans le cas évoqué en début de billet, la société s’est appuyée sur des règles de Wikipédia pour réaliser ce nettoyage. On peut voir les justifications ici. Toutes les critiques effectuées par cette société ne sont pas à jeter à la poubelle, loin de là. Selon mon expérience, bon nombre de ces suppressions ne poseraient aucun soucis si celles-ci venaient d’une personne connue de la communauté de contributeurs.

Il y a une volonté de flinguer les contributions à la seule lecture des circonstances, sans même réfléchir sur le fond : quoi prendre quoi laisser. Tout cela parce que le contributeur serait payé pour le faire et payé par le sujet de l’article. Pour ma part, j’ai rencontré à plusieurs reprises et selon plusieurs circonstances des personnes ayant ce type de mandat professionnel. Je prends un exemple : il y a plusieurs années, j’avais été contacté par une responsable marketing d’une société, nous avions interagi sur l’article concernant l’entreprise l’embauchant. Nous nous sommes rencontrés et avons discuté une bonne heure. Je lui ai expliqué toutes les raisons pour lesquelles sa plaquette de communication ne serait pas recopiée sur l’article Wikipédia, nous avons discuté d’un contenu type pour ce genre d’article. Elle n’a pas cherché à contourner les règles. Elle les a notées et acceptées. Par la suite, j’ai jeté un oeil à l’article. Elle a continué à y apporter quelques modifications tout-à-fait acceptable, ce contenu étant acceptable selon nos règles et particulièrement la neutralité de point de vue.

Bref, je pense que le pire des comportements avec ce type de compte est le dogmatisme visant à les exclure sur le simple fait de la carte de visite. Le contenu actuel des articles n’est jamais parfait, il est donc possible que ces personnes lèvent de vrais problèmes. Et il y a aussi des gens – en face – qui ne demandent qu’à savoir (qu’on les guide un peu) comment Wikipédia fonctionne et qu’elles en sont les règles.

Wikidata et les spécialités suisses …

Wikidata est un nouveau projet de la Wikimedia Foundation ; dans le jargon on appelle cela un projet frère de Wikipédia. Depuis un bon moment j’ai en tête d’en faire un billet, il faudra encore attendre quelques jours ou semaines.

Dans les grandes lignes, ce projet a notamment pour but de centraliser les liens interlangues ; ce sont ces fameux liens qui vous permettent de basculer d’une version linguistique à une autre de Wikipédia pour un même article. Un autre but est d’y centraliser des informations brutes telles que l’altitude du Cervin, le nombre d’habitants dans la commune de Paris, la date de naissance de Richard Nixon, etc.

Ce projet vit ses premièrs temps d’existence. On commence gentiment à y insérer les premières données. Ce matin, j’ai voulu tester ce que Wikidata me disait par rapport à la Suisse. Je vous donne la capture d’écran :

Donc voilà, à l’heure actuelle, le premier résultat pour Suisse est abricotine. Pour ceux qui ne connaissent pas ce breuvage, cliquez ici. Je crois que je vais aimer ce nouveau projet.

Illustrer Wikipedia, un tuto pour les nuls !

Plusieurs personnes dans mon entourage font des photos qui sont potentiellement intéressantes pour Wikipédia ; elles possèdent un certain caractère illustratif. Je les pousse plus ou moins souvent, avec plus ou moins de succès, à franchir le pas et à mettre en ligne ces photos.

Le caractère freinant n’est généralement pas la mise sous licence dite libre du travail, mais plus la technique Web (l’utilisation de Wikimedia Commons). Donc, voilà pour vous tous un tuto pour débutants.

Se créer un compte

Pour mettre en ligne des photos sur Wikipédia, il faut disposer d’un compte. La création d’un tel compte est gratuite et n’est soumise à aucune validation ni autorisation. Si vous ne disposez pas déjà d’un tel compte, créez le. En haut à droite de quelconque page de Wikipédia vous verrez un lien sur lequel est écrit Créez un compte. Cliquez dessus.

C’est là, en haut à droite.

Vous arrivez sur la page pour créer un compte, il vous est demandé de recopié la CAPTCHA. Il s’agit pour le site web de s’assurer que vous n’êtes pas un robot. Ensuite, il vous faut choisir un nom d’utilisateur et un mot de passe. Ce nom d’utilisateur sera public. On vous demande aussi de renseigner un courriel. Ce n’est pas obligatoire, mais si vous perdez votre mot de passe, il s’agit du seul moyen de vous reconnecter. Vous pouvez avoir confiance sur le fait que votre adresse mail ne sera pas utilisé pour du spam.

Voilà, vous avez donc maintenant un compte contributeur sur Wikipédia. Félicitations.

Mais les images ne sont pas stockées sur Wikipédia

Dans les premières années, si l’on souhaitait illustrer l’article sur le jet d’eau de Genève sur la version francophone de Wikipédia, il fallait y enregistrer sa photo. Si on souhaitait le faire sur la version anglophone, il fallait de nouveau enregistrer cette photo sur cet autre site, etc.

Il existe aujourd’hui une version de Wikipédia dans plus de 270 langues. Vous comprendrez aisément l’aspect non fonctionnel de la  chose ; enregistrer 270 fois la même photo.

En 2004 a été créé Wikimedia Commons. Il s’agit d’une médiathèque commune à toutes les Wikipédia, et globalement à tous les projets de la Wikimedia Foundation. Ainsi, vous y enregistrez une fois une image, elle peut servir immédiatement dans toutes les versions linguistiques de Wikipédia. C’est tellement plus simple.

Allons voir Wikimedia Commons

Vous pouvez accédez à Wikimedia Commons par ce lien. Là où les choses sont très bien faites, c’est que le compte utilisateur dont vous disposez sur Wikipédia est valide sur Wikimedia Commons, avec le même mot de passe de surcroit. Il vous faut donc juste vous assurer que vous êtes connecté ; regardez en haut à droite.

Vous êtes maintenant près pour mettre en ligne vos premières photos. Dans les menus de gauche, sur Wikimedia Commons, vous trouverez un menu Participer, dans lequel il y a un lien Importer un fichier. Allez-y. Vous arrivez sur une page intitulé Assistant d’import.

 

On vous demande ici de sélectionner un fichier à partager. Vous pouvez sélectionner un fichier, ou plus (limite de 49). À vous de voir. Une fois que vous avez sélectionné vos fichiers, ceux-ci vont être téléversés sur Wikimedia Commons. Selon votre connection internet et selon la taille du ou des fichiers le processus peut prendre de quelques secondes à plusieurs minutes.

Une fois le processus achevé, vous verrez une petite croix verte à droite de chaque fichier. Vous pouvez cliquer sur continuer en bas à droite. Le formulaire vous demande maintenant qui est l’auteur de la photo. Par défaut, le nom utilisé sera celui de votre compte utilisateur, vous pouvez ici en mettre un autre ; votre vrai nom par exemple.

Il faut maintenant mettre un titre, une description et la date. En toute logique, la date sera prise dans les données accrochées à votre fichier photo, donc le champ se remplira correctement seul. Le titre de l’image sera le nom du fichier photo. Si celui-ci est déjà utilisé dans Wikimedia Commons, le formulaire vous le signale, il suffit de changer un peu le titre. Pour la description, vous êtes les mieux placés, en tant qu’auteur des photos, pour savoir ce qu’il y a à en dire.

Vous validez. Voilà, votre photo est sur Wikimédia Commons.

Insérer cette photo dans un article Wikipédia 

Pour mettre une photo dans un article, c’est très simple. Il suffit d’éditer l’article et de copier ce bout de code : [[File:Nomdufichier.jpg|thumb|Une description.]] et c’est tout bon.

 

Voilà pour ce rapide tutoriel. Si vous n’y arrivez toujours pas, dites moi où vous coincez.

 

Crédit des images utilisées pour ce billet : Captures d’écran de Wikipédia et Wikimedia Commons, sans l’aimable autorisation de la Wikimedia Foundation.

 

 

 

 

Je collectionne les fails ces temps.

En ce moment j’ai un mélange de mauvais et de bon karma. La semaine passée je pars en coup de vent en Bretagne pour raison familiale, je quitte la Suisse sous 15°C, donc en tee-shirt, jeans, gillet et chaussures légères. Deux jours après le thermomètre chute et il neige en plaine. Je me retrouve donc à 1000 km de la maison, sans pulls, la voiture avec les pneus d’été : les pulls et les pneus neiges sous 30 cm de neige à la maison. Gros fail. J’ai quand même fini par rentrer sans aucun problème, légèrement frigorifié tout de même.

Je pensais en avoir fini avec les conneries, mais non.

Ainsi, aujourd’hui, je bosse à Neuchâtel. En quittant le travail, j’y oublie mon téléphone mobile. Je fais deux trois courses en partant et je me décide à rentrer sur Lausanne. Arrivé à Yverdon, je prends la petite route d’Echallens, route que je connais fort bien pour la prendre souvent en vélo. Tout va bien jusqu’à Echallens, j’arrive à aussi Bottens sans soucis. Après… des travaux bloquent complètement le passage dans Bottens, sans qu’un itinéraire bis soit indiqué. Je tente donc de contourner le problème par le sud. Je trouve une petite rue, puis un chemin agricole (bétonné) partants dans la bonne direction. Je roule donc. Mais là, c’est le drame. Le chemin se finit assez brusquement par un chemin de terre. Il a fortement neigé le week-end dernier, un coup de re-doux lundi et mardi a transformé cette neige et ce chemin de terre en bourbier. Seulement voilà, je n’ai pas vu le bourbier. J’ai donc gaiment foncé dedans, enlisé en quelques secondes.

Etat des lieux : il est 20h30, il fait nuit, je suis enlisé sur un chemin que je ne connais pas et je n’ai pas de téléphone mobile. Hum… Y’a quand même une bonne nouvelle, j’ai trouvé un arbre pour aller pisser. Bref, très grand moment de solitude.

J’abandonne donc la bagnole et repars à pied dans l’autre sens. À la première maison je trouve un dame charmante au possible. Celle-ci connait un agriculteur habitant tout près. Elle l’appelle. Cinq minutes après me voilà sur le coté du tracteur a guider ce brave monsieur vers le champ de bataille. Il a fallu une minute pour sortir la voiture.

Il est sensé m’arriver quoi la semaine prochaine ?