Paradoxe

Dans une semaine a lieu le premier tour des élections présidentielles françaises. Je suis inscrit sur le registre des français à l’étranger, j’ai donc le droit de voter pour ces élections depuis la Suisse. Il s’agit des troisièmes élections présidentielles auxquelles je vais voter : après celles de 2002 et 2007.

C’est très paradoxal, mais en fait il a fallu que je vienne habiter à l’étranger pour me rapprocher de mon bureau de vote. En effet, lors des précédentes élections j’étais plutôt loin de mon bureau de vote, quelques kilomètres. En Suisse, j’habite dans une petite commune de 8500 habitants et je vais avoir la joie de trouver mon bureau de vote dans le village, tout proche de la maison.

Bref, fallait venir à l’étranger pour avoir un bureau de vote proche, paradoxal.

Petit rajout du 22 avril 2012  (jour du vote) ; je me rend compte qu’en fait c’est la première fois que je voterai par moi même aux présidentielles françaises. En 2002 et 2007, j’avais voté par procuration.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s