Un samedi après-midi dans le Jura

Ce samedi nous souhaitions aller nous promener du coté du lac de Joux. Après le climat glacial de ces dernière semaines, le lac doit être bien gelé ; de beaux paysages garantis. Donc idée de base : promenade et géocaching dans la glace et la neige de la vallée de Joux.

Nous quittons Lausanne samedi midi en direction de la vallée de Joux, l’idée étant de passer par Bière et le col du Marchairuz. Après Bière, la route du col n’est pas traitée. Il y a une bonne épaisseur de neige sur la chaussée, nous y allons quand même. On fait quelques kilomètres sur la route du col dans la neige, tout se passe bien. Il y a des traces dans la neige, les roues posées dedans tout va bien. Néanmoins à un moment où la route devient plus pentue, les traces sont plus accidentées, plus bosselées. On finit par planter la voiture dans la neige, pas moyen de monter plus haut. C’est maintenant que la journée devient drôle et intéressante, si si.

Remettre la 106 sur la route

Bref, on se dit que passer dans la vallée de Joux par ce col c’est non pour aujourd’hui. On cherche donc à faire demi-tour. J’entame la manœuvre mais je plante la bagnole dans la neige en travers de la chaussée. Vogue la galère, on commence à enlever la neige derrière les roues pour finir le demi-tour et redescendre. Et là, arrive une Volvo qui – elle aussi – tente de monter le col. J’explique au conducteur que nous ne passerons pas et donc que nous tentons de faire demi-tour. Il m’aide. En 10 minutes la 106 est sur les traces dans le sens de la descente.Il a quand même fallu s’aider de la pelle présente dans le coffre de la 106. Oui j’ai une pelle dans le coffre de la voiture, la preuve en est que ça peut servir.

Remettre la Volvo sur la route

On fait quoi le samedi après-midi en Suisse ?

Le conducteur de la Volvo et ses deux passagères tentent de continuer. On parvient à se croiser tant bien que mal. Mais là, au lieu de continuer la descente, j’ai un doute. Je stoppe la voiture. Je regarde la Volvo. Et oui elle se pose au même endroit que nous, pas moyen d’aller plus haut. On sort de la voiture et nous partons gaiement aider ses braves gens à sortir de là. Nous étions cinq, on a tout essayé pour sortir la Volvo de là. On a creusé à la pelle sous la voiture, on a levé la voiture au cric pour préparer des traces sous les roues, etc. Rien n’y a fait. Je note d’ailleurs que la Volvo n’avait pas de cric, ces voitures récentes …

On a bien rigolé pendant deux heures avec ces personnes. Au bout d’un moment le monsieur a fini par appeler son assistance automobile pour un remorquage, il n’y avait plus grand chose d’autre à faire.

Bilan de la journée

On était parti pour une balade sympa dans la vallée de Joux, on a fini par passer deux heures à tenter de sortir une Volvo d’une route enneigée. On a tous bien rigolé avec des gens sympas, malgré les circonstances. On doit se revoir avec ses personnes pour aller boire un verre prochainement.

J’en conclus aussi qu’avoir du gros matériel suédois en Suisse ne signifie pas forcément ne pas avoir d’emmerdes (double sens inside).

Remorquage. Le propiétaire de la Volvo n'a pas assumé de voir sa voiture prise en remorque par ma 106. Il m'a demandé de masquer la plaque !

 

Publicités

Une réflexion sur “Un samedi après-midi dans le Jura

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s