Traduction d’articles et sources

Je suis à finir la lecture des Mémoires de guerre de Winston Churchill. J’en lis une traduction française assez récente et annotée. Elle apporte une légère critique et des éclaircies sur certains propos de Churchill. La lecture est passionnante. J’en étais à lire une partie dans laquelle l’auteur évoque un voyage aux États-Unis fin 1942 à bord d’un navire de la Royal-Navy. Comme souvent, j’ai ce réflexe d’aller sur Wikipédia pour en apprendre plus sur un sujet évoqué dans ma lecture. Ici, je souhaitais en apprendre plus sur le navire en question, le HMS Duke of York. Je ne l’ai pas trouvé sur la version francophone de Wikipédia. En revanche, il existait sur l’encyclopédie anglophone ainsi que dans 11 autres versions linguistiques.

Me voilà donc parti pour faire coup double ; m’instruire en lisant cet article en anglais et partager cette connaissance en le rédigeant en Français. Cette traduction d’article d’une Wikipédia à une autre m’a rappelé une vieille discussion que j’avais eu sur Wikipédia au sujet des sources dans le cas des traductions trans-wikipédia. J’ai toujours eu l’envie d’en reparler, l’occasion est aujourd’hui présente. J’ai aussi retrouvé cette discussion datant de début avril 2010.

Je reprends les propos de Moyg lors de cette discussion :

Normalement, Wikipédia n’est pas une source fiable. Tu peux récupérer des infos dans d’autres articles (ça m’arrive aussi de temps en temps), mais pas indiquer Wikipédia comme source.

Pour moi, il soulève un illogisme du fonctionnement de Wikipédia. Je le résumerai par : On traduit continuellement des articles, mais surtout il ne faut pas le dire. Très nombreux sont les contributeurs – je m’inclu parmi eux – qui traduisent un article assez fourni depuis une autre Wikipédia. L’unique source (ou pratiquement la seule) est l’autre article Wikipédia.

Je rebondis sur mon bateau, voici l’article original, voici ma traduction. Je ne me lance pas dans la traduction d’un article sur un sujet dans lequel je n’ai pas un minimum de culture. Ces connaissances de bases permettent d’avoir un esprit critique sur ce qu’on traduit. Cependant, la source réelle de mon travail est bien l’article de la Wikipédia anglophone. Cet article possède de nombreuses références évoquant des ouvrages mis en bibliographie. Le contenu ne semble pas souffrir de désaccord entre rédacteurs. On peut légitimement estimer que celui-ci ne raconte pas trop de bêtises. Je rédige donc l’article. Je ne peux pas mettre les références présentes dans l’article anglophone. Je n’ai pas lu ces ouvrages. S’approprier ces références sans les avoir lu, c’est faire fi des interprétations que le rédacteur de l’article anglophone a pu avoir en lisant ces livres, auxquelles on peut aussi rajouter des possibles problèmes de traduction de ma part. L’appropriation de ces références est assez malhonnête à mon avis.

Je rédige donc cet article, la traduction est – je pense – relativement fidèle à l’article original. Mais les us et coutumes wikipédiens ne souhaitent pas que je l’évoque comme source de la rédaction. Que faire ? Mettre un bandeau indiquant que l’article manque de sources ?

Nos projets poussent les contributeurs à faire de la traduction en piochant ce que nos confrères ont fait dans d’autres langues. On a de très jolis modèles pour bien créditer les auteurs des autres langues, respects du droit d’auteur oblige. On a une machine qui fonctionne bien à ce niveau mais il ne faut surtout pas afficher cet état de fait dans la section source de l’article. Je trouve, pour ma part, cela quelque peu incohérent. Wikipédia est de plus en plus vantée pour la qualité de son contenu, même si très inégale d’un domaine à un autre. Je trouve cela très dogmatique et peu au fait des réalités que de refuser toute mention d’un sourçage d’article par un autre article. A contrario, on voit parfois des articles sourcés par des sources très discutables (blogs éphémères et/ou partisans, journaux généralistes pour des sujets pointus, etc.). À mon avis, on devrait cesser cette position dogmatique  »Wikipédia ne peut pas être une source », mais l’accepter simplement parce qu’elle existe sur nos projets depuis des années. L’accepter permettrait peut-être aussi d’avoir un regard plus critique sur elle.

Advertisements

Une réflexion sur “Traduction d’articles et sources

  1. Euh personnellement je ne me fais pas autant suer que toi (et heureusement, vu le nombre de traductions). je n’ai aucune honte à mettre le bandeau de traduction dans la partie notes et références… Quant aux références originales, si ce sont des sources connus et fiables (notamment le site du Gold Book de l’IUPAC pour les définitions, ou des bases de données pour des caractéristiques,) je n’ai aucun mal à les reprendre. Pour les autres c’est au cas par cas, mais il n’y a pas en général de problème, en tout cas pas d’interprétation à avoir de ces références…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s