Mon POV sur le nucléaire (2)

Comme annoncé, ce billet est la suite du précédent. Dans le billet en question, j’essayais de présenter mon sentiment actuel quant à l’utilisation de cette énergie. Finalement je pense avoir un point de vue ni radicalement pour, ni radicalement contre.

Le but du présent billet est plus de regarder un peu les articles nucléaires sur Wikipédia. Je pars d’un premier constat qu’avait fait Alainr il y a de cela quelques temps. Ces articles sont, en règle générale, très tournés vers l’homme et les applications qu’il peut faire de cette forme d’énergie.

Prenons l’exemple de l’article [[Énergie nucléaire]]. Dans ce domaine, je dirai que c’est l’article chapeau, celui qui doit aborder tous les aspects du domaine et renvoyer le lecteur vers d’éventuels articles plus détaillés. L’article s’articule autour de 5 grandes partie :

  • Les réactions nucléaires
  • Applications
  • L’industrie du nucléaire
  • Le débat sur l’énergie nucléaire
  • La recherche dans le domaine de l’énergie nucléaire

La première partie, Les réactions nucléaires , évoque brièvement la fission, la fusion et la radioactivité. Ensuite on passe tout de suite aux applications humaines, découpées en deux grandes parties : les réactions controlées et les réactions nucléaires explosives. Petit truc très dôle on trouve une partie emploi civil dans réactions nucléaires explosives, du terrassement à la bombe H ? Ensuite viennent les parties sur l’industrie, le débat et la recherche.

L’article tourne totalement autour de l’aspect humain de la chose. Il y a un fait assez marrant, le mot Soleil est présent une fois dans l’article. Le mot Soleil est présent dans une phrase pour parler des sondes spatiales utilisant une forme de radiocativité pour se déplacer. Les réactions thermonucléaires sont le combustile du Soleil, mais on n’en parle pas. On ne va pas détailler, ici, point par point cet article. Allez le lire vous même, vous constaterez un déséquilibre criant. Ca c’est le premier constat. On peut en faire un second. Au sein même des applications humaines, il y a un déséquilibre. La médecine nucléaire n’a le droit qu’à un petit bout de phrase, la propulsion navale plusieurs paragraphes.

 Bref, à la lecture de tout ça on a l’impression que l’énergie nucléaire se résume à fournir de l’électricité, déplacer des navires militaires et faire des armes. Le fait que l’énergie nucléaire fournit la chaleur solaire, soit le moteur du climat sur Terre, ou même soit utiliser pour tenter de soigner des gens, tout ça ne semble pas exister. C’est dommage.

Dans mon premier billet sur le sujet, je disais que l’utilisation humaine de l’énergie générait des craintes, des peurs. La lecture des commentaires montrent que ces sentiments sont assez généralisés. La population globale a une certaine peur de cette énergie et ça ce ressent sur les articles de Wikipédia. Les contributions dans les articles sur le sujet sont le plus souvent tournées dans le sens de cette peur. Au cours de l’été 2006, le contributeur Calmos a créé toute une série d’articles sur des centrales nucléaires, principalement en France. Quelques exemples des pages, lors de leurs créations :

  • celle de Fessenheim, l’article ne contient quasi que le paragraphe sur le risque sismique ;
  • celle de Paluel, l’article contient juste une intro et des liens externes pour parler d’incidents ;
  • celle de Civaux, l’article est monopolisé par un paragraphe incident.

Je ne vais toutes les faire, ça ne sert à rien. Ca montre juste que les contributions sur le nucléaire sont souvent induites d’un biais pour montrer que c’est mal. Je crois qu’aucune autre industrie ne souffre d’un tel déséquilibre. Fait-on un article sur chaque raffinerie pétrolière en détaillant le nombre de foyers vivant sous les fumées des dites raffineries ? J’ai écrit l’article sur les chantiers navals de Saint-Nazaire, déséquilibre-t-on le contenu en centrant l’article sur l’usage intensif de l’amiante durant plusieurs décenies et sur la polution aux métaux lourds générée par les peintures des navires ? Je ne crois pas. Dans ces exemples, les dégats sanitaires et environnementaux sont palpables et réels.

Cette peur du nucléaire est communément admise, du coup elle induit qu’il est normal pour la plupart d’entre nous de tolérer ce flagrant déséquilibre dans ce thème précis. On accorde une place à nos peurs en déséquilibrant les articles. Un militant extrémiste a donc tout loisir de venir faire son travail sur Wikipédia, parce que la majorité des contributeurs a une certaine sympathie pour les idéaux défendus. Inconsciement d’opposer à cette personne, c’est s’opposer à ses idées et promouvoir l’inverse.

En résumé, nos articles sur le nucléaire souffrent d’un déséquilibre thématique sur l’homme, mais aussi d’un second déséquilibre visant à donner une image négative de la chose.

Voilà pour la deuxième mouture. Je n’en suis pas trop satisfait, du coup j’en ferai peut-être une troisième. 😉

Ludo

Publicités

15 réflexions sur “Mon POV sur le nucléaire (2)

  1. Quelques typos à corriger:
    * petit truc très dôle
    * utilisant une forme de radiocativité

    Sinon y a des églises radioactives en Bretagne, suffit de voir la gueule des bretons 😀

  2. Non c’est juste pour dire qu’on a tendance à définir arbitrairement ce qui est naturel… On oublie bien trop souvent que l’Homme au final n’est qu’un animal et qu’il affecte l’écosystème… et on peut difficilement dire (et encore moins réaliser) ‘on va enlever l’Homme de l’écosystème’…

  3. Je conduisais l’autre jour mon 4×4 militaire pour aller acheter des ampoules à incandescence au supermarché hard-discount qui se trouve à 100m quand, après m’être garé sur une place pour handicapés afin de passer quelques appels sur mon portable, j’ai eu moi aussi cette révélation: l’énergie nucléaire est effectivement le seul thème qui soit si rapidement et systématiquement réduit aux dangers de sa composante industrielle (j’avoue que le coup du soleil par exemple je n’y aurais pas pensé).

    J’ai du coup fumé une petite cigarette, bu un grand verre de jus d’orange du Brésil, et suis reparti voir si mes champs de soja OGM poussaient dru. Avec toute l’eau que je pompe dans les nappes avoisinantes de mes voisins les fermiers bio, il y a intérêt ^_^

    1. Il faut dire Popo que l’énergie nucléaire est la seule qui nous soit vendue avec autant de force comme étant propre et d’avenir (enfin, surtout en France).

      Et puis il ne faut pas négliger le fait que le nucléaire, c’est d’abord l’arme atomique.

      1. « Et puis il ne faut pas négliger le fait que le nucléaire, c’est d’abord l’arme atomique. »

        Ben non, tu tombes exactement dans le tort de ce que Ludo dit: le nucléaire, c’est avant tout le Soleil!

        (et j’ajouterai par ailleurs qu’on utilise plus de centrales que de bombes atomiques).

        1. Je suppose que DC parle en termes historiques, « première utilisation ». En quoi il a complètement tort: après le Soleil (première fusion) et le réacteur nucléaire naturel d’Oklo (première fission), la première utilisation de l’énergie nucléaire était médicale.

          Pendant la 1ère Guerre mondiale, Marie Curie se baladait dans une roulotte pour radiographier les blessés de guerre. Pour cette raison, pendant toute l’entre-deux guerres, l’énergie nucléaire est fortement connotée *positivement* — de façon tout aussi délirante et ignorante qu’elle peut l’être négativement aujourd’hui. Les gens se tartinent avec du radium pour rester jeunes, etc. L’existence de ce charlatanisme montre l’impact que les applications médicales réelles ont eues sur la société.

          La première utilisation de l’énergie nucléaire, c’est la médecine.

  4. A mon avis il y a au moins deux grandes raisons qui expliquent la situation actuelle.

    La première c’est que tout simplement, dans l’inconscient collectif, le nucléaire c’est les dégât causés par les deux bombes (une grosse centaine de milliers de morts, une région dévastée durablement par l’usage de seulement deux petites bombes). Qu’on le veuille ou non, le nucléaire a d’abord été développé pour de l’usage militaire, et c’est après qu’on a réfléchi à d’autres usages. C’est un peu comme si on avait développé des méthode de production électriques à partir de poudre noire ou de nitroglycérine…

    Le deuxième c’est une certain absence de « transparence » de la part de l’industrie nucléaire, au delà de la simple confidentialité nécessaire, ce qui favorise rapidement la formulation et la propagation de théories du complot, assez relativement facilement puisqu’en plus peu de gens sait vraiment comment ça marche ce bazar.
    Le sentiment de suspicion a évidemment été renforcé en France par l’attitude de l’État français en 1986 lors de l’accident de Tchernobyl.

    Le cocktail après est détonnant: une énergie dont la plupart ignore le fonctionnement, alors que chacun connait l’étendue des ravages que seules deux petites bombes qui utilisent cette énergie sont capables de faire, ajouté à une industrie – jusqu’à récemment – très peu communicante, des accidents de nature variée qui prouve bien la faillibilité du système et qui sont souvent étouffés, ou qui donnent l’impression d’être pris un peu par dessus la jambe, tu ajoutes une pincée « d’agitateurs » avec des idées qu’on peut parfaitement trouver respectables (qui est vraiment contre la défense de la nature, de la lutte contre la pollution ?) mais un brin fanatisés qui ajoutent de l’huile sur le feu et on arrive à la situation actuelle.

  5. Rhadamante, l’industrie nucléaire est nettement plus transparente que toutes les autres. Tous les incidents, même minimes sont reportés sur le site de l’agence en charge de la sécurité
    Ce n’est pas du tout le cas des autres industries (je pense notamment à l’industrie pétro-chimique, mais elle n’est pas la seule).

    Mais comme tu le dis, la cause principale de rejet du nucléaire vient de l’ignorance à peu près totale de ce qu’est le nucléaire.

    1. Dire qu’elle est plus transparente que les autres me semble un brin péremptoire. Car même si il y a effectivement report de tous les incidents, on ne peut pas dire que la transparence avec le grand public soit de mise.

      Les gens ont surtout l’impression qu’on leur cache des choses, qu’on étouffe des affaires, ou qu’on les traite par dessus la jambe.

      Et de ce point de vue là, on ne peut pas dire que l’attitude de l’État français en 1986, ou plus récemment lors de la fuite à Tricastin leur donne tord…

      1. Je crois qu’il y a une différence entre ce que les gens ressentent et ce qui est effectivement le cas. Que les gens aient l’impression qu’on leur cache des choses ne veut pas dire que ce soit effectivement le cas.

        Et les gens se comportent de manière irrationnelle vis à vis du nucléaire. L’incident du Tricastin en est la preuve. Si il s’appelle incident c’est bien que ce n’est pas dangereux, pas pour désinformer le monde.

        Et bien d’autres industries sont nettement plus dangereuses dans la vraie vie pour les gens que ne l’est le nucléaire (je pense par exemple aux mines en général, qui tuent largement plus de gens directement et indirectement que l’industrie nucléaire), sans que cela ne gène personne.
        Comme le dit Rama, la peur du nucléaire est due en grande partie à l’ignorance.

          1. L’ignorance globale de ce qui se passe dans une centrale nucléaire. L’ignorance des produits consommés et des déchets produits. L’ignorance de comment on déduit qu’une radiation est dangereuse. L’ignorance des principes physiques qui permettent à une centrale nucléaire de produire de l’énergie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s