Mon POV sur le nucléaire (2)

Comme annoncé, ce billet est la suite du précédent. Dans le billet en question, j’essayais de présenter mon sentiment actuel quant à l’utilisation de cette énergie. Finalement je pense avoir un point de vue ni radicalement pour, ni radicalement contre.

Le but du présent billet est plus de regarder un peu les articles nucléaires sur Wikipédia. Je pars d’un premier constat qu’avait fait Alainr il y a de cela quelques temps. Ces articles sont, en règle générale, très tournés vers l’homme et les applications qu’il peut faire de cette forme d’énergie.

Prenons l’exemple de l’article [[Énergie nucléaire]]. Dans ce domaine, je dirai que c’est l’article chapeau, celui qui doit aborder tous les aspects du domaine et renvoyer le lecteur vers d’éventuels articles plus détaillés. L’article s’articule autour de 5 grandes partie :

  • Les réactions nucléaires
  • Applications
  • L’industrie du nucléaire
  • Le débat sur l’énergie nucléaire
  • La recherche dans le domaine de l’énergie nucléaire

La première partie, Les réactions nucléaires , évoque brièvement la fission, la fusion et la radioactivité. Ensuite on passe tout de suite aux applications humaines, découpées en deux grandes parties : les réactions controlées et les réactions nucléaires explosives. Petit truc très dôle on trouve une partie emploi civil dans réactions nucléaires explosives, du terrassement à la bombe H ? Ensuite viennent les parties sur l’industrie, le débat et la recherche.

L’article tourne totalement autour de l’aspect humain de la chose. Il y a un fait assez marrant, le mot Soleil est présent une fois dans l’article. Le mot Soleil est présent dans une phrase pour parler des sondes spatiales utilisant une forme de radiocativité pour se déplacer. Les réactions thermonucléaires sont le combustile du Soleil, mais on n’en parle pas. On ne va pas détailler, ici, point par point cet article. Allez le lire vous même, vous constaterez un déséquilibre criant. Ca c’est le premier constat. On peut en faire un second. Au sein même des applications humaines, il y a un déséquilibre. La médecine nucléaire n’a le droit qu’à un petit bout de phrase, la propulsion navale plusieurs paragraphes.

 Bref, à la lecture de tout ça on a l’impression que l’énergie nucléaire se résume à fournir de l’électricité, déplacer des navires militaires et faire des armes. Le fait que l’énergie nucléaire fournit la chaleur solaire, soit le moteur du climat sur Terre, ou même soit utiliser pour tenter de soigner des gens, tout ça ne semble pas exister. C’est dommage.

Dans mon premier billet sur le sujet, je disais que l’utilisation humaine de l’énergie générait des craintes, des peurs. La lecture des commentaires montrent que ces sentiments sont assez généralisés. La population globale a une certaine peur de cette énergie et ça ce ressent sur les articles de Wikipédia. Les contributions dans les articles sur le sujet sont le plus souvent tournées dans le sens de cette peur. Au cours de l’été 2006, le contributeur Calmos a créé toute une série d’articles sur des centrales nucléaires, principalement en France. Quelques exemples des pages, lors de leurs créations :

  • celle de Fessenheim, l’article ne contient quasi que le paragraphe sur le risque sismique ;
  • celle de Paluel, l’article contient juste une intro et des liens externes pour parler d’incidents ;
  • celle de Civaux, l’article est monopolisé par un paragraphe incident.

Je ne vais toutes les faire, ça ne sert à rien. Ca montre juste que les contributions sur le nucléaire sont souvent induites d’un biais pour montrer que c’est mal. Je crois qu’aucune autre industrie ne souffre d’un tel déséquilibre. Fait-on un article sur chaque raffinerie pétrolière en détaillant le nombre de foyers vivant sous les fumées des dites raffineries ? J’ai écrit l’article sur les chantiers navals de Saint-Nazaire, déséquilibre-t-on le contenu en centrant l’article sur l’usage intensif de l’amiante durant plusieurs décenies et sur la polution aux métaux lourds générée par les peintures des navires ? Je ne crois pas. Dans ces exemples, les dégats sanitaires et environnementaux sont palpables et réels.

Cette peur du nucléaire est communément admise, du coup elle induit qu’il est normal pour la plupart d’entre nous de tolérer ce flagrant déséquilibre dans ce thème précis. On accorde une place à nos peurs en déséquilibrant les articles. Un militant extrémiste a donc tout loisir de venir faire son travail sur Wikipédia, parce que la majorité des contributeurs a une certaine sympathie pour les idéaux défendus. Inconsciement d’opposer à cette personne, c’est s’opposer à ses idées et promouvoir l’inverse.

En résumé, nos articles sur le nucléaire souffrent d’un déséquilibre thématique sur l’homme, mais aussi d’un second déséquilibre visant à donner une image négative de la chose.

Voilà pour la deuxième mouture. Je n’en suis pas trop satisfait, du coup j’en ferai peut-être une troisième. 😉

Ludo

WP addict

Petite parenthèse au milieu de mon dyptique sur le nucléaire. Le billet sur le traitement du nucléaire est en préparation. Entre les deux, je fais un rapide petit post sur mon addiction à Wikipédia.

Suite à ce grand n’importe quoi qu’est l’arbitrage contre le porte parole du réseau d’associations cité dans un autre billet, j’ai décidé de cesser temporairement de contribuer à Wikipédia. Je donne beaucoup de temps à ce projet, personne ne n’y oblige, je le fais parce que j’y prends du plaisir et que l’idéal me plait. En parallèle à cela, on a une personne payée par ce réseau pour promouvoir les idées du réseau en question. En clair un salarié pour mettre du POV. La coupe commençait déjà à être bien pleine entre les contributions pov-monothématiques, les invectives permanentes, les insultes à caractères raciales, et un arbitre réquérant une semaine de blocage après avoir fait une liste de griefs longue comme le bras. La fameuse goute qui a fait déborder le vase est celle d’un autre arbitre qui nous fait un long poste pour finir sur une petite tape sur l’épaule du POVpusher en lui demandant de lire les pages d’aide de Wikipédia – c’est pas comme s’il était sur WP depuis trois ans !! – et me conseillant de ne plus contribuer dans ce domaine. En clair :  »Ramasse la savonette par terre et fais un joli sourire pour la photo ».

Tout cela a abouti à un claquage de porte. Je n’ai plus trop envie de contribuer pour un projet dans lequel on se prend des baffes par les nuisibles mais aussi par les contributeurs sensés défendre/protéger le projet. Je fais donc un break, histoire d’y voir plus clair.

Je fais un break, mais je vais quand même voir les copains sur IRC. IRC est l’endroit où on décidait de tout en secret, jusqu’à ce que JPP dévoile les codes d’accès sur un site web public. Depuis c’est redevenu un chan où les gens discutent de tout et de rien et parfois de comment écrire une encylopédie. Hier soir Poulpy m’a lancé sur les cours d’eau, à ce sujet il faut lire son billet. Bref on a parlé un long moment avec Poulpy, GL et d’autres des articles sur les cours d’eau sur les défluents, sur les estuaires. On a trouvé des articles magnifiques à créer. Il y a notamment un magnifique article sur de.wikipedia traitant de l’estuaire commun de la Meuse et du Rhin.

Bref, j’étais pas loin d’avoir envie de réappuyer sur l’onglet modifier. Wikipédia est quand même super addictif. Un jour ça te fait mal, mais quelques jours après tu ressents de nouveau, un peu, l’envie de t’y remettre.

Ludo

Mon POV sur le nucléaire (1)

Petit préambule à ce billet. Il ne traite pas directement du contenu de Wikipédia, mais sa rédaction est finalement la conséquence de ce que j’ai pu faire sur Wikipédia. Dans mon esprit il doit être suivi d’un second billet qui évoquera le traitement de ce sujet (le nucléaire) dans les articles de fr.wikipedia. Il ne me parait donc pas illogique de mettre ce billet dans le flux de billets en lien avec Wikipédia.

Ce n’est vraiment pas facile pour moi d’émettre un point de vue radical sur le sujet : totalement anti ou totalement pro ? Je crois que je suis ni l’un ni l’autre. Je me sens tiraillé entre différentes probématiques environnementales et énergétiques.

L’énergie nucléaire génère des déchets radioactifs à vie longue. Quels cadeaux faisons-nous aux générations futures en enterrant ça dans leurs futurs jardins. J’ai beaucoup aimé la comparaison qu’une amie m’a faite l’autre jour. Elle disait : que dirions-nous si nous devions passer notre temps à nettoyer les poubelles de l’homme de Cro-Magnon ? Remarque pleine de bon sens. Toujours dans la même idée, j’ai récemment lu Homo Disparitus d’Alan Weisman. Sur la base d’études scientifiques ce journaliste décrit comment la Terre vivrait la disparition de l’Homme, en postulant une disparition nette du jour au lendemain. Il parle du retour de la végétation dans des zones sur-urbanisées comme New-York, de la survie des écosystèmes totalement créés par l’homme. Il évoque aussi la problématique du nucléaire sans aucun contrôle ni surveillance. Je vous conseille vivement cette lecture pour la totalité du livre, pas que pour le chapitre sur le nucléaire. Ca fait relativement froid dans le dos. Donc oui comme de très nombreuses personnes j’ai de grosses craintes quant à la radioactivité et ses conséquences dans le futur à long terme.

Vous me direz probablement que cela fait de moi un antinucléaire convaincu. En fait pas complètement, j’ai une formation professionnelle dans le domaine de l’énergétique. Ainsi, à sortons du nucléaire, la première chose qui me vient à l’esprit c’est On fait comment sans ? Les kWh électriques produits par le nucléaire ce sont des kWh que nous demandons tous en allumant la lumière, en mettant la machine à laver le linge en route, en geekant sur notre PC, en prenant le train, etc.

Peut-on se passer du nucléaire et maintenir notre niveau actuel de consommation d’électricité ? La réponse est clairement négative. On ne peut pas produire le niveau actuel d’électricité en fermant totalement les centrales nucléaires. La solution passe par une intense réduction de la consommation : rationalisation des besoins, optimisation énergétique … Ce processus appliqué à tous les foyers, toutes les industries et tous les services d’un pays prend quand même du temps. Simultanément il faut développer les énergies renouvelables : l’éolien, le solaire photovoltaïque… De la sorte, on pourra petit à petit fermer des tranches nucléaires. Mais vouloir le faire instantanément, c’est assurément mettre en service des centrales thermiques classiques (combustion de charbon, de fioul ou de gaz) avec les problèmes environnementaux que cela induit (gaz à effet de serre, réchauffement climatique).

J’entends certaines personnes me dire que des pays font sans le nucléaire, petit tour d’horizon européen :

  • l’Italie. La production nationale est basée sur le thermique. Elle est aujourd’hui ultra dépendante des importations d’électricité notamment de France et de Suisse ;
  • la Norvège. La production nationale est quasi intégralement assurée par l’hydraulique : 3 pelés et 2 tondus sur un immense territoire montagneux avec un climat océanique (précipitations importantes). Cette situation n’est hélas pas transposable partout.
  • l’Autriche. Environ 1/3 de thermique, 2/3 d’hydro. Là aussi le relief particulier (Alpes) joue un rôle important, mais n’est pas suffisant.

Chaque situation nationale est particulière. Un pays comme l’Allemagne a fait le choix de sortir du nucléaire. Des tranches nucléaires ont été arrêtées, aujourd’hui deux tiers de l’électricité y est produite par combustion de combustibles fossiles. Là où l’Allemagne est vraiment sur la bonne voie, c’est en termes de réduction de la consommation d’électricité. Depuis deux ans, la consommation globale d’électricité du pays diminue, alors que ce n’est pas le cas chez les voisins (-2 % en 2006, -2.3 % en 2007, ). Les années précédentes cette consommation augmentait, mais déjà à un degré moindre que la France, la Suisse ou la moyenne de l’Europe des 15.

Pour en revenir à mon point de vue, nous avons aujourd’hui l’héritage de décisions prises par nos parents (au sens large). Ces décisions ont été de vivre dans une société d’abondance et d’opulence totale. Mes parents sont nés, leurs parents lavaient le linge dans un lavoir à 500 mètres de la maison, n’avaient pas de frigidaire. Cette génération a vécu une transition au cours de laquelle on est passé d’une société en rationnement à une société quasi no-limit. Rationaliser l’énergie est resté pendant bien longtemps un concept dénué de sens. Pour le nucléaire, c’est aussi à cette époque que ce choix à été fait.

Comme je l’ai dit au début de ce billet, le nucléaire offre trop de risques et de cadeaux empoisonnés pour se satisfaire de cette solution. Vivre sans est un objectif à ateindre. Mais l’état actuel de notre société de consommation fait que cette sortie du nucléaire se fera progressivement et notamment par un changement radical de notre façon de vivre. C’est donc tant aux pouvoirs publics, qu’aux fournisseurs d’électricité qu’à nous, consommateurs, de prendre les choses en mains. Le fournisseur d’électricité est là pour faire du chiffre d’affaire, donc vendre du kWh électrique, pas pour demander de réduire la consommation. C’est une réalité économique qui va dans le mauvais sens, hélas. Mais le consommateur a aussi sa part de responsabilité. C’est bien joli de se présenter comme anti-nucléaire, mais si à coté on se déplace tout le temps en train sans modération, si la télé est allumé dans la pièce d’à coté pendant qu’on cuisine … (la liste est trop longue).

Alors oui pour être contre une utilisation de l’énergie nucléaire, mais ça commence d’abord par se responsabiliser sur l’énergie que nous utilisons. Il ne faut pas attendre que les industriels changent tous les réacteurs nucléaires par des panneaux solaires, pour le même confort personnel. C’est techniquement irréaliste, une utopie.

Voilà, pour mon point de vue. J’assume totalement avoir utilisé de l’électricité pour rédiger ce post. À cette époque-ci de l’année son origine est d’environ 2/3 d’hydroélectricité et 1/3 de nucléaire (je vis en Suisse). Mais vous aussi en lisant ce post vous aurez, pour la plupart, utilisé de l’électricité d’origine nucléaire.

Voili, voilà. D’ici peu un billet sur le traitement du sujet sur Wikipédia. Ceci dit vous pouvez réagir dès maintenant à ce billet.

Ludo

Comité d’arbitrage

Et oui le comité d’arbitrage de fr.wikipedia fait encore très fort. Pour ceux qui n’ont pas tout suivi, je vais faire un résumé.

Le réseau  Sortir  du nucléaire est un réseau d’associations, son but est la sortie du nucléaire civil et militaire. Ce réseau né en France existe aussi en Suisse. Il utilise les médias pour faire parler de ses activités et mettre en avant ses idées, Wikipédia faisant partie des médias en question. Wikipédia a cela de formidable qu’on peut être en même temps le sujet de l’information et le propre rapporteur de cette même information. Ainsi le RSdN (Réseau Sortir du nucléaire) contribue sur Wikipédia depuis plusieurs années. Son porte parole, Stéphane Lhomme, ayant utilisé plusieurs comptes, notamment un directement à son nom.

Les contributions du RSdN portent essentiellement à mettre en avant le bruit médiatique du dit réseau, ça consiste donc à faire mention de tous les démélés judiciaires de Monsieur Lhomme. Les démélés judiciaires du monsieur me semblent d’ailleurs être volontaires afin d’augmenter la bande passante médiatique. Sur Wikipédia les contributions sont donc totalement orientées pour faire relais des activités de S. Lhomme et du RSdN. C’est d’ailleurs décevant de le part d’une telle structure, en effet ils ont des moyens humains et accès à du contenu très interessant qui permettrait de valoriser beaucoup d’articles.

Amha, avoir des articles tels [[Accident nucléaire]], [[Catastrophe de Tchernobyl]] ou [[Transport du combustible nucléaire]] de bonne facture aurait beaucoup plus de poids pour défendre leurs idéaux que de tenter de faire mention des moindres jérémiades de Monsieur Lhomme.

Depuis assez longtemps, j’ai en liste de suivi les quelques articles propriétés du RSdN, du coup il faut très souvent passer par derrière pour corriger, neutraliser ou même enlever. En ayant plein le dos, j’ai demandé son bannissement sur le BA. S’en est suivi un arbitrage déposé par Popo le Chien.

Cet arbitrage c’est quand même l’étalage du grand n’importe quoi. Je me passerai de commentaires sur le niveau de l’argumentaire de doremifasol. C’est plus du coté des arbitres qu’il y a matière à rire, ou pas. Prenons GdGourou, je cite :

Pour moi, Doremifasol est un contributeur somme tout utile car maitrisant l’outil Wikipédia en particulier maniant l’usage des références.

Ouaih, les balises ref sont la plus belle invention pour le référencement de site web. De là à dire que quelqu’un qui sait référencer son site web avec est quelqu’un d’utile. Je ne vois pas trop le lien logique.

On ne va pas tout analyser ici, mais le dernier avis d’arbitre est croustillant. Musicaline qui, comme ses collègues reconnait un coté problématique à Doremifasol. Elle rajoute :

Dorémifasol apporte peu de choses à Wikipédia. Il ne s’y intéresse pas vraiment et il y a peu de chances pour que ça change puisque son truc c’est RSdN.

Résultat elle demande à ce type d’aller lire les règles et à moi, elle me demande de ne plus éditer les articles en question. C’est beau, du très grand  art.

C’est quand même assez dingue que le comité d’arbitrage de fr.wikipédia ait une telle envie de protéger des militants installés dans Wikipédia pour y mettre du POV et leurs intérêts en avant. Pour rappel le comité d’arbitrage de en.wikipedia a tout simplement banni la scientologie.

Mais pourquoi tant de mansuétude avec le RSdN ? Je vais me permettre une petite analyse pyschologique à deux francs. Le RSdN défend un idéal que nous souhaiterions tous voir : un monde sans nucléaire. Quels cadeaux faisons nous à nos enfants avec ces centrales et ces déchets à vie longue. Nous avons tous finalement de la sympathie pour l’idéal défendu par le RSdN. Du coup c’est, pour certains, difficile de taper sur Wikipédia sur quelqu’un comme ça. Je crois qu’inconsciement, pour certains, mettre le RSdN dehors serait faire l’apologie du nucléaire.

Voilà pour mon avis, pour fr.wikipédia ça me gave de plus en plus.

Ludo

Arbcom de en et de fr …

Juste un billet très court, une forme de coup de gueule. Probablement que j’essayerai de revenir sur cette histoire plus tard, de manière constructive.

Le comité d’arbitrage de en.wikipedia a récement décidé d’interdir d’édition l’Église de la scientologie, sur l’encyclopédie anglophone. Décision courageuse et à louer.

Et nous pendant ce temps là sur fr on fait quoi ? On regarde les contributions d’une personne très proche (c’est le moins qu’on puisse dire) du Réseau sortir du nucléaire. On reconnait le caractère non neutre des contributions de longue date, le manque de bonne foi, le  manque de savoir-vivre … Et on demande quoi ? Une semaine de blocage. Ce n’est pas une plaisanterie, ça se passe ici.

Moralité : groupes de pressions et autres, porte parole de mouvements anti truc ou pro machin n’hésitez pas à venir sur la version francophone de Wikipédia. C’est porte ouverte.

Ludo